Cherchez l\'erreur !

Cherchez l\'erreur !

2 - Prévus aux génériques, pas vus dans le film !

Cet article va nous permettre de signaler après de nombreux visionnages, les comédiens annoncés officiellement sur les génériques de pratiquement toutes les filmographies (qui se reprennent les unes les autres) et qui finalement n'y sont pas !



28e absent

Jackie Sardou est annoncée dans le film La rue sans loi, comme nourrice. Il semblerait que ce soit la comédienne Geneviève Anys qui tienne ce rôle. Au visionnage, je n'ai pu repérer Jackie Sardou. 


27e absent

La Comédienne Jackie Sardou est annoncée dans le film "Meurtres ?" avec Fernandel. Si on repère bien son époux Fernand Sardou, ami du personnage joué par Fernandel, pas de Jackie, annoncée elle aussi comme amie. 

 

26e absent :

Paul Cambo

 

Le comédien Paul Cambo est signalé comme le Préfet de Police dans le film "Les Mystères de Paris". Après plusieurs repérages de cette oeuvre, impossible de le trouver.

Coupure au moment de l'enregistrement en VHS et DVD ?  

Merci à Armel de Lorme de ses précisions

 

25e absent :

 En visionnant l'excellent film à suspens qu'était I comme Icare, je n'ai pu repérer l'acteur André Falcon, pourtant annoncé dans pas mal de filmographie. (supression au montage) ?

 

24e absent :

Jean-Yves notre fidèle visiteur s'est aperçu que dans le film "ce n'est pas parce qu'on  a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule," Thierry Lhermite, pourtant annoncer dans les génériques n'était pas repéré dans la version distribuée de ce film. J'ai aussi visionné la VHS et je me range à l'avis de Jean-Yves ! Merci de cette précision.

 

23e absent :

Un  de nos fidèles visiteurs, Jean-Yves a remarqué que le comédien Georges Wilson figurait sur de nombreuses filmographies pour le rôle de Walther dans "Mélodie en Sous Sol, film d'Henri Verneuil.

Walther, c'est l'homme avec qui  la danseuse Brigitte (Carla Marlier) s'en va, délaissant Francis (Alain Delon).

Il apparaît en gros plan, vers la fin du film, la jeune danseuse lui lançant une fleur.

 

voici d'ailleurs l'acteur qui joue Walther

Vous conviendrez comme moi qu'il ne s'agit pas de Georges Wilson.

Nous ignorons qui est cet acteur et n'avons pas (encore ?...) repéré Georges Wilson dans le film.  

 

Formidable ! Nous venons de recevoir un message du fils du monsieur qui apparaît dans le film et qui n'est pas bien évidemment Georges Wilson !

 

Je vous laisse découvrir l'information et merci à vous encore une fois Monsieur Brunelin

Amicalement

Donatienne

Le 23ème absent au générique de "Mélodie en sous sol",à savoir Georges Wilson.
Vous ignorez qui est l'acteur figurant (c'est le mot!) à sa place.
Je peux vous répondre très précisément puisqu'il s'agit de mon père: ANDRE  G.BRUNELIN.Il était attaché de presse sur ce film (comme de nombreux fims de
cette époque produits par CITE FILMS de Jacques BAR).
Mon père était à l'époque attaché de presse de production et, à ce titre, a participé à "Un singe en hiver", Le cave se rebiffe","Les félins", "Le jour et
l'heure", "L'insoumis"etc.Il fut à partir des années 70 scénariste de nombreux films (dont "Comptes à rebours, "La Traque", "Un si joli village"ou "Le Désert
des Tartares").Il a publié une biographie de Jean Gabin ("GABIN" édité chez R.Laffont), Gabin dont il était l'ami depuis les années 50.Il a enfin été un des
fondateurs du Musée Jean Gabin à Mériel!
Cordialement.
Rémi BRUNELIN.

 

22e absent :

Dans le film Abus de confiance, d'Henri Decoin, on devrait découvrir Jean Marais. Le DVD est sorti mais après plusieurs visionnages, impossible de l'apercevoir. Il est cependant indiqué sur le générique sous le nom : Marais.

 

21e absent :

Le comédien Daniel Emilfork, à la voix si envoûtante (voir son dossier sur l'encinémathèque - polverre di stelle, planche 6) est annoncé dans les filmographies concernant le film de Michel Boisrond : Une parisienne (avec Henri Vidal et Brigitte Bardot - 1957).  On le signale comme huissier ou membre de l'ambassade.

J'ai visionné plusieurs fois ce film sans jamais l'apercevoir. J'ai par contre reconnu le comédien Charles Bayard qui lui n'est pas annoncé dans ce film.

Gageons qu'il s'agit là d'une confusion. Les deux comédiens sont minces, avec un visage allongé...

 

20e absent :

Dans La rubrique Question-Réponse du site "Les Gens du cinéma, un visiteur se pose la question de la présence du comédien Jean-Marc Bory dans le film "Le Cercle Rouge de Jean-Pierre Melvill, annoncé dans de nombreuses filmographies.  

Après avoir visionné ce film, je n'ai pu repérer ce comédien, du moins dans la version distribuée.

Notons qu'il n'est pas inscrit au générique du film lui-même.

Par contre, un jeune comédien du nom de Jean-Marc Boris incarne le fils de Santi -François Périer.

Merci aux visiteurs vigilants des Gens du Cinéma d'avoir soulevé le problème. Si certains disposent d'une version où l'on repère Jean-Marc Bory, qu'ils n'hésitent pas à nous le faire savoir !

 

Jean-Marc Boris  (et non Bory) dans le rôle du fils Santi

 

 

18e et 19e absents :

Dans le film "Manon des Sources" de Marcel Pagnol (1952), sont prévus au générique Luce Dassas incarnant l'épouse d'Ange le fontainier (Edmond Ardisson) et Francis Valois Directeur des Bauxites.

Tous deux sont annoncés mais non repérés dans la version distribuée.

Merci à Christian Grenier d'avoir confirmé mes premières observations.

 

17e absent :

La comédienne Monique Chaumette est annoncée dans l'Horloger de Saint-Paul, film de Bertrand Tavernier  de 1974,  Mais elle n'y figure pas, du moins dans la version du film distribuée.  

Merci à un de nos  sympathiques visiteurs Jean-Yves. de nous l'avoir signalé et à Christian Grenier de nous l'avoir confirmé.

 

 

 

16e absent :

Je viens de visionner la cassette VHS de "La dame aux camélias", film de 1952 , avec Micheline Presle, Gino Cervi et Roland Alexandre (voir article 8 du présent blog).

Bien qu'il soit annoncé dans toutes les filmographies, je n'ai pu identifier le comédien Claude Nicot.

Cependant, il paraît certain qu'il ait participé à ce film, comme en témoigne la photo d'un magazine de l'époque. Alors scène coupée au montage, ou bien lors de l'exploitation en VHS ?

 

Claude Nicot, Roland Alexandre, Gino Cervi et assis Henri Crémieux.

Cette scène ne paraît pas dans la cassette distribuée au public.  

 

15e absent :

Le facétieux comédien Jean Lefèbvre est cité dans pratiquement toutes les filmographies comme ayant participé au feuilleton TV, devenu film "l'Ile mystérieuse", avec Omar Sharif et Philippe Nicaud entre autres.

 

Après vérification minutieuse, il n'y apparaît pas du tout. Il a par contre tourné en 1972 dans "Treasure Island", un film de John Hough, avec Orson Welles.

La confusion vient sans doute de là ...

Encore une  erreur à rectifier !

14e absent :

Le comédien Guy Delorme est régulièrement annoncé pour figurer au générique du film "Le cerveau".(film de Gérard Oury - 1969).  

Après avoir minutieusement scruté nos écrans, nous ne l'avons jamais repéré. Merci à Christian Grenier d'avoir une fois de plus pris du temps pour tenter ce repérage.

Sauf erreur de notre part, Guy ne participe pas à ce film.

Si parmi nos visiteurs, il en est qui ont réussi à le reconnaître, qu'ils nous le fassent savoir et nous les en remercions vivement par avance.  

 

 

13e absent :

On trouve très facilement indiqué comme présent dans les deux volets des aventures du chevalier de Pardaillan de Bernard Borderie (1962-1963) le comédien Robert Dalban.

Erreur !

Ce dernier n'apparaît que dans le premier volet tourné en Périgord, "Le Chevalier de Pardaillan".

On ne le voit absolument pas dans Hardi Pardaillan.

 

 

12e absent :

Le malin Maupi (inséparable de son ami Raimu) est annoncé dans toutes les filmographies, comme tenant le rôle du chauffeur du ferry-boîte Mangiapan dans Marius. Certes il a bien tenu ce rôle dans la pièce jouée à Paris, mais il n'apparaît pas du tout dans le film.

Grâce à un fidèle visiteur de l'Encinémathèque qui a posé la question au sympathique comédien Jean Panisse, nous savons qu'il s'agit d'un inconnu Vincent Di Giovanni .

 

 

Vincent Di Giovanni dans Marius - copyright MPC

 

Maupi assurera le rôle dans les deux autres volets de la trilogie.

 

 

 

11e absent ou presque ... :

Le comédien Pierre Richard est signalé dans le film "Sur un arbre perché (Serge Korber - 1971), sur la plupart des filmographies,  et même sur la jaquette du DVD distribué .

Or il n'apparaît pas dans le film et n'a jamais participé au tournage. Du moins  si l'on pense au comédien Pierre Richard interprète  du Grand Blond, du Distrait etc...

Cependant,  un Pierre Richard peut en cacher un autre . Eh oui ! il existe un autre comédien homonyme et c'est lui que l'on voit dans le film, dans le rôle d'un alpiniste aux côtés de Roland Armontel.

Merci à Stephan Guerard d'avoir posé le problème et à Christian Grenier de l'avoir résolu !

 

10e absent :

Le comédien Bernard Faran est crédité du rôle du berger dans le film "Tante Zita" de Robert Enrico.

Il n'y apparaît pas pour la bonne raison qu'à notre connaissance ce comédien n'existe pas !

C'est Bernard Fresson qui tient ce rôle.

9e absent :

L'acteur Carlo Nell est annoncé dans la plupart des filmographies comme jouant  un camionneur toujours dans le film "Tante Zita" de Robert Enrico. (1968)

Il n'y apparaît pas du tout.

Le comédien que l'on trouve à cette place est :

Paul Pavel, cité dans les génériques sans rôle précis.

La preuve :

  

Merci à Christian Grenier de nous avoir apporté ces deux  informations.

 

8e absent :

 

Le comédien Jean Castan (acteur chez Pagnol) est annoncé dans le film "Je chante" avec Charles Trénet

(Christian Stengel.1938)

 

Or, nous pouvons préciser après plusieurs visionnages qu'il n'apparaît à aucun moment dans ce film,.

Il est crédité pour le rôle du laitier, rôle qui n'existe pas dans la version distribuée.  (La scène a-t-elle été coupée ?)

7e absent :

Dans le film Jofroi de M. Pagnol  (1933), le comédien Edouard Delmont est accrédité d'un rôle. Certes Marcel Pagnol avait vraisemblablement écrit pour lui une scène qui existe dans les écrits d'où son nom au générique du film. Cependant il n'apparaît aucunement dans la version distribuée en VHS. La scène en question n'existe pas.

source : forum du site officiel de Marcel Pagnol.  

 

6e absent :

Nous parlons du film "Le Bossu", version 1944, de Jean Delannoy, avec Pierre Blanchar dans le rôle principal.

Les filmographies habituelles sur le web  font état du comédien Marcel Pérez dans le rôle d'un sbire nommé Farnza à la solde du duc de Gonzague (Paul Bernard).

 

Or, en visionnant le film, voici le comédien que nous trouvons dans le rôle de ce fameux Farnza.

 

Henri Valbel dans le rôle de Farnza

 

 

Les cinéphiles amateurs de cette époque des années 40 de notre cinéma  français auront bien sûr rectifié ! Il ne s'agit bien évidemment pas du sympathique Marcel Pérez mais d'un autre comédien : Henri Valbel

 

Henri Valbel figure bien sur le générique du film lui-même et sur les filmographies du web ! mais on lui attribue le rôle d'un certain Gozzi un autre sbire du méchant sieur Gonzague.

Pour ce qui est de Marcel Pérez qui ne figure pas au générique du film lui-même, nous n'avons pu malgré plusieurs visionages le repérer.

rendons lui tout de même un petit hommage !

 

 

Il nous reste à trouver aussi qui interprète le rôle de Gozzi dans le film !

Pour cela rendez-vous dans l'article ; "Mon nom est personne..."... " !

Peut-être nous donnerez-vous une idée !

Merci à Christian Grenier de nous avoir signalé cette confusion !

 

5e absent :

 

La pétulante actrice Milly Mathis est toujours citée dans le premier volet de la trilogie de Marcel Pagnol ! à savoir Marius !

Mais voyons ! bien sûr que non, elle n'y figure pas !  Pour la raison toute simple que Tante Claudine n'apparaît que dans Fanny, puis César ! Le personnage n'est pas encore créé dans Marius !

 

 

 

4e absent :

 

Parlons du populaire comédien qu'était Albert Préjean !

1)

Beaucoup de filmographies le voient participer à un film

de Louis Gasnier "Un marié qui se fait attendre".

Ce film de la belle époque du muet date de 1911 et non de 1920 ! ce qui change tout ! Nous avons consulté une étude très précise des films de Louis Gasnier, étude  qui ne mentionne aucun Albert Préjean dans cet opus.

Par ailleurs, nous calculons qu'il n'avait que 16 ans et si l'on en croit sa biographie qui n'évoque à aucun moment cette participation, il n'était pas question de cinéma à cette période là de sa vie. Son père l'avait envoyé en Allemagne pour qu'il y apprenne la langue.

Nous n'avons finalement aucune preuve de sa présence dans ce film.

 

2)

 

Albert Préjean a tourné dans le film de 1922

LE Mauvais garçon d'Henri Diamant-Berger, avec Maurice Chevalier.

Mais on le cite aussi volontiers dans le film de 1936 Un mauvais garçon, avec Henri Garat, film réalisé par Jean Boyer.

Or, il n'y apparaît pas ! Il semble qu'il y ait une confusion avec le film de 1922, d'autant qu'en 1936, il était une immense vedette et le générique n'aurait su l'oublier !

 

On peut par contre raisonnablement penser qu'il a chanté la fameuse chanson éponyme, créée par Garat et qui était bien assortie à son répertoire de gentille canaille parigote, ce qui aura pu accréditer la confusion !

Mais voilà deux films qui figurent dans la plupart de ses biographies et où il n'a pas participé.

Notons que ces deux films n'apparaissent dans la filmographie qu'il a fait publier dans son livre.

 

 

  

3e absent :

 

Il s'agit du film "le clair de lune à Maubeuge". Toutes les filmographies annoncent  la présence de Louis de Funes.

Faux ! Louis de Funes n'a jamais participé à ce film.

source : Stephan Guerard qui s'est penché de façon méthodique et sérieuse sur la carrière de son acteur fétiche.

Merci Stephan !

 

 

2e absent :

Alida Rouffe (la célèbre Honorine de la trilogie de Marcel Pagnol) est annoncée haut dans le générique du film Le Gardian de  Jean Marguenat . (1945)

Or à aucun moment,elle n'apparaît dans le film qui avait été distribué en VHS. Le seul rôle qu'elle pouvait tenir est incarné par Jenny Hélia.

 

1er absent :

Il est d'actualité puisqu'il s'agit de Roger Pierre  qui hélas vient de nous quitter ! (voir album photo)

 

Dans son attachante biographie, reprise par tous les chroniqueurs et les articles de presse, à l'occasion de son décès,  il relate qu'il a fait ses premiers pas au cinéma, sous la houlette de René Clément, dans "Le Père Tranquille", précisant qu'il y jouait un maquisard, un rôle court (mais où il y prononcerait quelques mots) et évoquant la gentille sympathie qui s'était installée entre lui, jeune de 23 ans, et Noël-Noël qui poussait l'amitié jusqu'à le ramener des studios de Joinville vers la capitale.

Nous avons évidemment tout lieu de penser qu'il a bien participé au tournage. Seulement, nous ne le voyons sur aucune scène dans la version distribuée. Peut-être la scène a-t-elle été coupée ! Il n'apparaît pas non plus sur le générique.

Si bien sûr un visiteur le trouvait et pouvait nous en envoyer la capture,

qu'il n'hésite pas à nous le faire savoir !



31/01/2010
11 Poster un commentaire