Cherchez l\'erreur !

Cherchez l\'erreur !

1 - Les oubliés des génériques

Cet article va nous permettre de recenser les comédiens qui ont joué dans des films mais qui ne sont pas signalés sur le générique de la plupart des biographies. C'est parce que nous nous livrons à un examen minutieux et scrupuleux que nous pouvons soutenir  avec preuve à l'appui, ce que nous vous affirmons.

 

 

 

 

21e oublié

 

André Laurence est Lucien Bonaparte, frère de l'Empereur dans Vénus Impériale de Jean Delannoy, 1962

 

andré laurence lucien.jpg

 

 

 

20e oublié

Dans le film "Les bons vivants/un grand seigneur, 1965, signé Lautner-Grangier-Audiard, on aperçoit un comédien aux côtés de Louis de Funès que les filmographies ont oublié de mentionner.

Il s'agit de Jean-Pierre Moutier.

 

 

 

18 et 19 e oubliés

Dans les années 50, on voyait très souvent dans des films-comédies, deux petits frères : Michel et Alain Malloire.

Les voici tous les deux dans le film "Son dernier Noël" avec Tino Rossi (1952); notons que leur soeur Yannick joue le rôle de la petite malade

 

 

                 

 

Michel à gauche et Alain , 2e en partant de la droite.

Très rarement, ils sont signalés dans les génériques

Nous reconnaissons Michel dans le rôle d'un des petits élèves dans "le Trou normand film de Jean Boyer en 1952

 

 

 

Georges Baconnet et le petit Michel Malloire

 

puis nous les retrouvons ainsi tous les deux dans "Les Duraton",de Jean Berthomieu, en 1955.  

 

Michel et Alain dans les Duraton

 

 

Michel joue le rôle d'Alexandre fils naturel de l'empereur (au milieu des trois enfants.) et non dans le rôle de Léon, autre fils naturel et qui est figuré à gauche, comme pourtant annoncé dans presque toutes les filmographies. (Napoléon de Sacha Guitry - 1955)

 

 

 

 

17e oublié

 

 

Patrick Dewaere alors tout petit garçon, n'est pas forcément oublié dans les filmographies concernant le film "Henri Fabre de Henri Diamant Berger en 1951 ; mais on ne lui accorde pas vraiment  le rôle qu'il tient dans l'intrigue

Il joue le rôle du petit Emile (entre 3 et 4 ans), cadet de la famille Fabre. Certaines filmo lui attribuent à tort le rôle de Jules l'aîné, rôle tenu par le jeune Albert Cullaz.

 

 

Patrick Dewaere à droite et Pierre Fresnay à gauche

 

Albert Cullaz et Pierre Fresnay

 

 

16e oublié

 

Nous évoquons le film "Légère et court vêtue" film signé Jean Laviron (1953)

On y voit la comédienne Annie Roudier, alors qu'elle ne figure pas sur les filmographies.

 

 

Charles Bayard et Annie Roudier dans "Légère et court vêtue"

 

15e oublié

 

Une surprise en revisionnant le film amusant de Pierre Chevalier, en 1963, avec Fernandel. Je viens d'y retrouver le  comédien Claude Brosset dans une courte scène aux côtés de Dario Moréno et de Jacques Dufilho. Claude Brosset n'est pas mentionné dans les filmographies à propos de ce film.

Voici la scène

 

 

 

Claude Brosset, Jacques Dufilho et Dario Moreno

 

14e oublié

En revoyant  avec nostalgie le film "la Cage aux rossignols" qui  à sa sortie en 1945 avait eu  tant de succès et qui devait inspirer les fameux choristes de 2004 , j'ai reconnu avec surprise Georges Aminel dans le rôle d'un pigiste au journal qui publiera la nouvelle de "la cage aux rossignols". Dans ce film, il a 23 ans.

 

Je pense que vous n'aurez aucune peine à reconnaître ce talentueux comédien dont la voix était si belle ...il la prêtait à Yul Brynner.

 

 

 

la cage aux rossignols. Georges Aminel est au milieu des trois garçons.

 

 

 

13e oublié

 

Il est un comédien que l'on aperçoit fugitivement dans un nombre impressionnant de films du cinéma d'après guerre.

ce comédien c'est Charles Bayard.

Nous l'avons retrouvé dans deux opus, alors qu'aucune filmographie ne le mentionne.

Tout d'abord dans Une Parisienne, film de Michel Boisrond(1957)

Charles Bayard est le 2e en partant de la droite sur la photo en habit noir, ceinture et décorations. Il est fort probable que dans les filmographies concernant ce film, on l'ait confondu avec le comédien Daniel Emilfork qui ne paraît à aucun moment dans le film alors qu'il est annoncé comme personnage de l'ambassade.

 

 

 

On le retrouve en joueur de bridge dans "Dernier amour" de Jean Stelli (1949). C'est le personnage à gauche qui fume.

 

 

 

12e oublié

On repère le comédien Jean-Pierre Jaubert dans le film "Mademoiselle Strip-tease", film signé Pierre Foucaud, sorti en 1957, avec Philippe Nicaud. Il n'est pas mentionné dans les filmographies.

la preuve :

 

Philippe Nicaud et Jean-Pierre Jaubert

 

 

11e oublié

l'acteur Maurice Chevit joue une scène muette  dans le film "Identité judiciaire, film d'Hervé Bromberger, sorti en 1951, avec Raymond Souplex. On le repère au début du film dans le rôle d'un infirmier.

 

On ne trouve pas son nom dans la plupart des filmographies.

voici la preuve.

 

 

Raoul Marco au téléphone et Maurice Chevit à droite.

10e oublié

Le sympathique comédien que fut Paul Bisciglia qui nous a quittés récemment n'est pas crédité pour sa participation dans le film "Rencontre à Paris", film de Georges Lampin dont les vedettes sont Robert Lamoureux, Betsy Blair et Raymond Bussières. (1958)

 

et pourtant nous le reconnaissons bien ! la preuve...

A gauche, Jean Berton

 

9e oublié

Christian Grenier nous signale preuve à l'appui  la présence de Claude Berri dans le film "Zazie dans le métro", film de Louis Malle  (1960)

Merci Christian ! Pas de doute c'est bien lui ! regardez !

 

 

8e oublié

Le comédien Bernard Dhéran qui a incarné tant de héros à l'écran , en même temps que les mythiques personnages de théâtre est aperçu dans le film le Diable boiteux, film de Sacha Guitry ,  tel que l'on peut le voir sur la capture suivante ; il ne figure pas sur les génériques à propos de cette reconstitution historique.

 

 

7e oublié

Evoquons le film  de Leo Joannon "Le secret de Soeur Angèle", très jolie histoire  des années 50.

Au milieu d'une pléiade de comédiens talentueux et connus, nous remarquons la présence de l'acteur Georges Géret qui accomplira par la suite une solide carrière de seconds rôles...

Il n'est pas mentionné dans les filmographies !

 

voici une image de lui dans le film :

 

 

6e oublié :

Dans le film "Le Boulanger de Valorgue" d'Henri Verneuil, (1952), on aperçoit un petit garçon d'une dizaine d'années environ qui vient prévenir le boulanger Fernandel que son fils Justin-Francis Linel a gagné la course cycliste.

 

Le nom du petit comédien que l'on reconnaît pourtant aisément, n'est inscrit sur aucun générique. Il s'agit du petit Jacky Gencel.

 

 

 

5e oublié

 

Paul Bisciglia, qui apparaît dans le film Drôle de Frimousse, en 1956. avec Audrey Hepburn et Fred Astaire. Le film fut tourné à Paris et réalisé par Stanley Donen.

Un autre comédien français, inscrit lui au générique, faisait aussi  partie de l'aventure :Michel Auclair

Merci à Christian Grenier pour me l'avoir signalé et Christian Leciaguecahar, pour me l'avoir confirmé.

Paul Bisciglia et Audrey Hepburn

Paul Bisciglia avec Fred Astaire dont il est l'assistant photographe dans le film

 

4e oublié

Il s'agit du film Sur un arbre perché de 1971 de Serge Korber.

Le générique a carrément oublié de mentionner le nom de l'acteur Jean Toscan (habitué des films de Marcel Pagnol dans les années 50 !)

La preuve de sa présence ?

 

 

3e oublié

Il s'agit de Jean Le Poulain que bien peu de biographies citent dans le film "Les chiffonniers d'Emmaüs", film évoquant la vie de l'Abbé Pierre, signé Robert Darène  et sorti en 1955 avec une pléiade de vedettes.

voici la preuve !

 

De gauche à droite, Bernard Lajarrige, Jean Le Poulain, Pierre Jaubert
et André Reybaz.

 

2e oubliée

Il s'agit toujours du même film que nous avons visionné à plusieurs reprises pour repérer aux côtés de Paul Guers, la comédienne Claude Gensac qui ne fait qu'une apparition mais que l'on remarque tout de même !

Elle ne figure sur aucune filmographie !

La preuve !

Claude Gensac et Paul Guers

 

1er  oublié

Il s'agit du comédien Gérard Barray, que j'ai eu la surprise de retrouver dans une scène tout à la fin du film d'André Hunebelle : Les Collégiennes. Gérard joue un présentateur de télévision et a un rôle court mais tout de même parlant.

 

La preuve ?

 

Paul Guers et Gérard Barray dans les Collégiennes (1956)



31/01/2010
14 Poster un commentaire